Quels sont les déclencheurs
les plus courants ?

Selon une étude récente, en Belgique, 6 personnes migraineuses sur 10 ignorent les déclencheurs de leurs crises. Or, les connaître est un premier pas vers un traitement plus efficace.

Vos déclencheurs ne seront peut-être pas exactement les mêmes que ceux de votre voisin mais il y a tout de même des facteurs communs que nous avons regroupés ici.

La Semaine de la Migraine en action

Entre le 13 et le 18 mai, ne ratez pas le passage de notre foodtruck “Semaine de la migraine” dans plusieurs villes belges.
Au programme : dégustation de fromage, chocolat, café... Autrement dit, plein de produits délicieux mais malheureusement susceptibles aussi de provoquer une migraine ! Vous découvrirez aussi d’autres déclencheurs de la migraine et vous recevrez un dépliant plus complet.

Le truck suivra l'itinéraire suivant :
Leuven, Martelarenplein, 14 mai 2019, 11h - 19h
Liège, Gare Liège-Guillemins, 15 mai 2019, 11h - 19h
Bruxelles, Place Flagey, 16 mai 2019, 11h - 19h
Gent, Woodrow Wilsonplein, 17 mai 2019, 10h - 18h
Antwerpen, Groenplaats, 18 mai 2019, 10h - 18h

Expérience de la migraine en réalité virtuelle

Entrez dans la peau d'une personne souffrant de migraine

Imaginez : vous rentrez à la maison après une longue journée de travail et là, vous découvrez votre famille et vos amis dans le salon. Surprise ! Ils rient et sont impatients de vous souhaiter un bon anniversaire.
Mais une crise de migraine pourrait rapidement gâcher la fête pour vous...

Pour une vision à 360°, regardez la vidéo sur votre smartphone et bougez celui-ci.

Ressentez-le vous-même

La migraine, on lui colle vite des préjugés

1 Belge sur 5 souffre de migraine au cours de sa vie. Les femmes plus que les hommes.
La migraine a généralement un grand impact sur le bien-être personnel et sur l’entourage. Les personnes atteintes déclarent devoir régulièrement renoncer à des activités en famille ou entre amis. Il en résulte souvent une certaine incompréhension de la part des proches, ce qui fait culpabiliser un bon nombre de personnes souffrant de migraine.
Lire plus

Les personnes souffrant de migraine doivent trop souvent renoncer à un repas entre amis ou rater une fête d’anniversaire. Les crises de migraine, généralement inattendues, arrivent toujours au mauvais moment.
1 personne sur 3 souffrant de migraine doit parfois annuler des activités en raison de la migraine. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée à la demande de GSK Consumer Healthcare. Il s’agit souvent d’activités avec les enfants (29 %) ou les amis (29 %). Cela s’accompagne souvent d’un sentiment de culpabilité, ressenti par 40 à 60 % des personnes atteintes de migraine.

La migraine arrive toujours sans prévenir


29 % ratent des activités avec leurs enfants

30 % ont le sentiment de faire faux bond à leur famille

29 % manquent des activités entre amis

40 % à 60 % culpabilisent à ce propos

Témoignages

Vivre avec la migraine a des répercussions sur toute la famille. Par exemple, quand il faut mettre fin à une fête ou annuler un dîner à cause d’une crise de migraine. Incompréhension d’un côté, sentiment de culpabilité de l’autre. Résultat, 48 % des personnes atteintes de migraine le cachent et n’osent pas en parler ! Regardez ces témoignages.

Ai-je la migraine ? Faites le test

Votre mal de tête présente-t-il les caractéristiques suivantes ?

Vous pouvez cocher plusieurs possibilités.

Vivre avec la migraine FAQ

  • Migraine et mal de tête, c’est pareil ?
    Non, il ne faut pas confondre la migraine avec le mal de tête de tension ou la céphalée en grappe. Voici quelques indices pour les reconnaître.
    • Migraine : souvent aiguë, la douleur est souvent lancinante ou battante et s’accompagne de symptômes tels que sensibilité à la lumière et/ou au bruit, nausées et/ou vomissements, aura avec ou sans troubles visuels, sensoriels ou du langage. Bouger intensifie aussi la douleur.
    • Mal de tête de tension : au niveau de la douleur, c’est comme si la tête était comprimée ou enserrée par un étau. Légère à modérée, parfois forte, cette douleur ne s’aggrave pas en cas d’effort physique. Et elle ne s’accompagne d’aucun symptôme particulier, à part peut-être une légère sensibilité à la lumière ou au bruit.
    • Céphalée en grappe : le mal d’une forte intensité est souvent localisé d’un seul côté, au niveau de l’oeil et sur le côté de la tête. La crise est généralement de courte durée : de 15 à 180 minutes. Et est accompagnée d’autres symptômes : yeux larmoyants, nez bouché ou qui coule, paupière gonflée… La céphalée en grappe touche 3 x plus souvent les hommes.
  • Quand parle-t-on de migraine ?
    Une crise de migraine s’accompagne souvent de symptômes reconnaissables comme une douleur battante, des nausées et des vomissements, une fatigue soudaine, une hypersensibilité à la lumière et au bruit qui obligent les gens qui en souffrent à s’isoler dans une pièce sombre et silencieuse. Ils doivent alors rester allongés sans bouger, car le mouvement aggrave la douleur. Une crise de migraine se déroule généralement en 4 phases.
    • La phase annonciatrice qui peut durer quelques heures, voire 1 jour ou 2. Pendant cette phase, vous pouvez notamment ressentir de la fatigue et des douleurs au niveau du cou.
    • La phase d’aura, même si elle n’est pas systématique chez tout le monde. Vous pouvez alors voir des taches noires, des scintillements, des lignes lumineuses. Des engourdissements, des impressions de picotements, des problèmes d’élocution sont aussi possibles.
    • La phase de mal de migraine à proprement parler. Elle peut durer jusqu’à 72h et la douleur, généralement d’un seul côté (sauf chez les enfants) est souvent très forte et battante comme si la tempe était frappée par un marteau. Une seule chose à faire : se reposer.
    • La phase de récupération pendant laquelle la douleur s’estompe. Par contre, vous pouvez ressentir un petit contrecoup passager : fatigue, irritabilité, difficultés à vous concentrer.
  • Combien de temps dure une migraine en général ?
    Au plus fort de la crise, une migraine dure habituellement entre 4 heures et 3 jours. Mais cette crise est souvent précédée pendant 1 à 2 jours de symptômes avant-coureurs. Elle est suivie d’une phase plus ou moins courte durant laquelle on ne se sent pas encore tout à fait en forme.
  • Dois-je me sentir coupable lorsque j’annule une activité ?
    Non, la migraine est une maladie chronique sérieuse dont vous ne devez pas vous sentir coupable. Essayez plutôt d’en parler à votre entourage. Grâce à la vidéo virtuelle sur la migraine, vous pouvez leur montrer ce que vous ressentez. Ce qui leur permettra de mieux comprendre votre état et pourquoi vous préférez annuler une activité et la reprogrammer, ou vous isoler dans le noir et loin du bruit.
  • Que puis-je dire à mon partenaire ?
    Lisez ensemble des articles sur la migraine. En comprenant mieux vos symptômes, les causes et les conséquences de la migraine, votre partenaire se sentira plus concerné et les préjugés disparaîtront.

    Lorsque vous sentez les premiers signes d’une crise de migraine, dites-le à votre partenaire. Il ou elle peut s’y préparer et vous épauler dans les tâches quotidiennes, par exemple en s’occupant des enfants, ou en faisant attention à ne pas faire trop de bruit ou d’allumer des lumières vives qui pourraient vous incommoder.

    Abordez aussi votre sentiment de culpabilité. Vous n’y pouvez rien. Et devoir annuler une activité ensemble vous chagrine tout autant que lui ou elle. Mais n’est-ce pas plus gai pour tout le monde de reporter pour mieux en profiter, en pleine forme ?
  • Comment expliquer la migraine à un enfant ?
    Expliquez-lui ce que vous ressentez lorsqu’apparaissent les premiers symptômes d’une crise de migraine. Utilisez des mots que votre enfant comprend facilement.

    Les jeunes enfants se sentent souvent impuissants face à la migraine. Dites régulièrement que vous irez mieux et donnez-leur l’impression qu’ils peuvent aider eux aussi (un bisou sur le front, faire un câlin à papa ou maman...).

    Emmenez vos enfants plus âgés chez votre pharmacien(ne) ou votre médecin afin de leur expliquer la maladie.

Kit migraine

Téléchargez ici les outils qui vous aideront à vivre avec la migraine. Le dépliant vous en dira plus sur la migraine. Le journal de la migraine vous apprend notamment à identifier la fréquence des crises et leurs causes. Contactez votre médecin ou votre pharmacien pour des questions et des conseils.